Venelles des entrepreneurs n°6

1°) Les paradis fiscaux n’existent plus !

De G8 en G20, depuis juillet 2008, il n’y a pas un sommet économico-financier qui n’annonce la fin des paradis fiscaux. Des normes ont même été fixées pour définir des listes « noires », « grises » et petit à petit, ces listes se sont vidées au fur et à mesure que ces normes ont été appliquées par les pays ainsi blacklistés. Ceux qui ont pu lire dans le J.O. les textes de accords fiscaux avec une vingtaine de ces Etats ont pu constater que les contraintes imposées étaient légères. Comme il suffit que ces paradis fiscaux passent des accords fiscaux avec un nombre de pays fixés par les  textes adoptés par les G8/G20 pour être « blanchis », en acceptant de valider ces lois, le Parlement français a contribué à amnistier les paradis fiscaux.

Et pourtant, tous les jours, les experts fiscalistes des entreprises continuent à jongler avec les frontières et les transferts de valeur ajoutée, le but étant évidemment d’échapper à l’impôt

Paradis fiscaux : toujours utilisés par les banques et les entreprises

Alors que les discussions du G20 débuteront à l’automne, ONG et société civile  préparent l’événement et se mobilisent d’ici les 4 et 5 novembre, date du G20 à Cannes. Paradis fiscaux, transparence et régulation sont au centre des revendications du CCFD. Le point avec Mathilde Dupré, Chargée de plaidoyer Financement du Développement au CCFD-Terre Solidaire.

La suite ci-dessous :

http://www.novethic.fr/novethic/isr_investissement_socialement_responsable,acteurs,banques_et_entreprises_restent_grandes_utilisatrices_paradis_fiscaux,134500.jsp?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_content=novethicInfo&newsletter=ok

Le pire est que beaucoup de ces entreprises publient de volumineux rapports indiquant combien elles sont « socialement responsables », comme si la responsabilité était une notion sélective !

2°) De deux choses l’une : soit l’entreprise est faite pour générer des richesses, soit elle est faite pour générer des emplois

Si on en croit les conclusions de cette étude du ministère du Travail (DARES) sur la productivité et son évolution dans les trente dernières années, ce sont les branches de l’alternative.

http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/etudes-recherche-statistiques-de,76/etudes-et-recherche,77/publications-dares,98/documents-d-etudes,327/2011-161-la-tertiarisation-de-l,13563.html

DE2011-161- La tertiarisation de l’économie française et le ralentissement de la productivité entre 1978 et 2008 (juin 2011) (pdf – 434.7 ko)

Outre que cela est idéologiquement orienté, c’est évidemment faux, puisque les entreprises qui marchent créent à la fois de la richesse et des emplois. Mais cela suppose qu’on intègre une donnée non prise en compte dans cette étude : l’innovation !

3°) Les investissements directes étrangers (IDE), facteurs de développement ?

La CNUCED prévoit que les IDE vont retrouver dès 2011 le niveau qu’ils avaient atteint avant la crise financière de 2008 soit environ 1.000 milliards de dollars pour ensuite se stabiliser aux alentours de 1.200 milliards. Ces investissements étrangers viennent pour l’instant des pays anciennement développés pour assurer le développement des pays émergents ou en voie de développement mais pour combien de temps encore quand on voit la force de frappe des fonds souverains, notamment chinois. La CNUCED voit cependant deux menaces qui pèsent sur ce mouvement de fond (et de fonds) : une crise d’endettement des pays développés (risque qui n’est plus exclu) et risque de surchauffe des pays émergents (risque qui n’est plus exclu non plus) mais omet le risque majeur qui est que ces fonds proviendraient des paradis fiscaux, et dont on ne connaîtrait pas la provenance (voir le point 1 de cette chronique)

Et la CNUCED termine son analyse par cette sentence pleine de profondeur : « S’il y a une récession à deux chiffres, il y aura de graves conséquences pour l’économie mondiale. » On reste stupéfait par la profondeur d’une telle analyse

4°) La Bourse, ce n’est pas la vie!

La Bourse des valeurs, si elle a eu son utilité dans l’expansion du capitalisme au XIX° montre tous les jours ses limites voire même sa nocivité. L’épisode boursier de la deuxième semaine d’Août est à cet égard symbolique. Les moeurs se sont à ce point dégradées que 4 gouvernements européens (France, Belgique, Italie et Espagne) ont décidé d’interdire (provisoirement les ventes à découvert (sur les titres financiers exclusivement) et c’est tant mieux, suivant en cela l’exemple de l’Allemagne qui les a interdites depuis déjà quelqus mois. Mais quand une dépêche du Monde vous apprend : « Le régulateur des marchés financiers néerlandais AFM a déclaré qu’il ne voyait pas de nécessité à interdire les ventes à découvert sur la Bourse d’Amsterdam. » on reste dubitatif sur la capacité de l’Union Européenne à faire face à la spéculation.C’est un peu comme les paradis fiscaux : il y a toujours un Etat qui ne joue pas le jeu espérant en tirer un petit avantage comparatif.

5°) histoire courte à l’usage des initiés de la RSE

Directeur marketing-« je me demande si on peut convertir l’éthique en point de croissance ou en part de marché ? »

Chef du Service juridique-« On crée une commission ? »

6°) L’innovation, vous-dis-je?

Le nombre de demandes internationales de brevets enregistrées par l’OMPI a augmenté de 4.8% en 2010 mais de 56% en Chine, de 20% en Corée, de 7.5% au Japon, de 2.2% en Allemagne mais diminué de 0.6% n France, de 1.7% aux Etats-Unis et de 3.7% au Royaume-Uni. C’est à ce genre de détail qu’on se rend compte que le monde économique est en train de pivoter sur son axe

Publicités
Cet article, publié dans entreprises, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s