Mieux vaut en rire-rubrique inépuisable- n°4

1°)En général, les parlementaires se battent pour faire partie des commissions d’enquête. Pour celle-ci , on a été obligé de retarder sa mise en place car on manquait de monde. Curieusement c’est le groupe GDR ( pour faire rapide, les communistes) qui trainent les pieds. En général, ils sont plutôt partants pour ce genre de boulot où ils se prennent un peu pour des Saint-Just. D’ailleurs personne n’en veut de cette commision: ni le gouvernement, ni l’UMP, ni l’opposition de gauche. Finalement, il n’y aurait que le Nouveau Centre qui en voudrait un peu. Mais de quoi s’agit-il donc ? D’une commission d’enquête sur les modalités de financement des organisations professionnelles et syndicales. Mais que peuvent-elles bien encore cacher maintenant qu’elles présentent (presque) toutes des comptes annuels certifiés ?

 2°) Plus fort qu’EDVIGE? Et pourquoi dit-on que les animaux sont bêtes?

Quand on voit ce sur quoi on veuit que nos députés votent, on se demande parfois qui le plus bête

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000024277795&dateTexte=&categorieLien=id

Décret no 2011-768 du 28 juin 2011 relatif à l’observation du comportement canin

A défaut d’avoir obtenu le fichage des nouveaux-nés braillards, donc pré-délinquants, le ministre de l’Intérieur a réussi à imposer le flicage d’autres grands délinquants, nos toutous. Et là où il est très fort, c’est qu’il a réussi à refiler le boulot au ministre de l’agriculture.

cela dit, les toutous auront peut-être intérêt à se montrer très féroces voire carrément sauvages car si la proposition de loi d’un élu socialiste aboutit, ils seront alors complétement protégés

http://www.senat.fr/leg/ppl10-670.html

PROPOSITION DE LOI reconnaissant à l’animal sauvage le statut d’être vivant et sensible dans le code civil et le code de l’environnement

3°) « L’argent n’a pas d’odeur! mon oeil! »

C’est ce que doit se dire un cinquagénaire amateur de partie de pétanque et de partie de pêche, donc quelqu’un de paisible et sans histoire. Sauf qu’à ses heures perdues, il était cultivateur et ce sont les effluves de sa culture qui l’ont perdu. En effet, la feuille de cannabis a parait-il, une odeur très réconnaissable mais cela il ne le savait pas .  Cultiver 20 pots de cannabis dans un HLM de Champigny, ça n’est pas très discret et quand on fait de la culture en chambre, on aère de temps en temps à autre, sinon les voisins finissent par réagir.  Il aurait pu essayer de les faire pousser sur son balcon mais  20 pots sur un balcon, il aurait été difficilement de faire passer ça pour ses géraniums ou ses pieds de tomates bio.

Publicités
Cet article, publié dans administration publique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s