« Chiné » dans la presse

1°) La Chine du XXI° siècle

A- La presse fait état  de l’inauguration le 1° juilletde la ligne  TGV entre Pékin et Shangaï  (1.300 kilomètres) . C’est apparemment  une bonne nouvelle puisque le TGV, nous en sommes persuadés, c’est une spécialité de la France mais il y avait peu de chance, connaissant les Chinois que cela se soit fait avec les entreprises françaises.

Ce qui est impressionnant c’est le trafic prévu : 90 trains par jour dans chaque sens, ce qui fait  environ un train tous les 10 minutes. A cette cadence, Ce n’est plus un TGV, c’est un métro, c’est mieux que le RER qui, certains jours, n’a même pas cette fréquence.

Et tout ça pour que les deux capitales soient reliées en moins de 5Heures. C’est parait-il mieux que l’avion qui, lui, ne met que deux heures mais n’est pas toujours très régulier. Tiens ! ça nous rappelle le bon vieux temps des horaires Air Inter. Et puis, du point de vue
bilan carbone, il n’y a pas photo. C’est à ce genre de détail qu’on sent que la Chine est entrée sans peur et sans doute dans le XXI° siècle !

B – Les autorités chinoises font dépendre la signature de contrats avec Airbus à l’exemption de la taxe carbone que l’Union Européenne veut imposer à toutes les compagnies aériennes et qui pénalisent particulièrement les compagnies chinoises qui disposent encore de peu de quotas d’émission de CO²Airbus. Si le consortium européen cède à ce chantage, je ne donne pas cher à terme de cette taxe écologiquement fondée, ni même d’autres négociations commerciales à venir. Compte tenu de carnets de commandes Airbus a les moyens de tenir bon. Mais c’est quand même à ce genre de détail qu’on sent
que la Chine est entrée dans le XXI° siècle sans complexe et sans scrupule !

C- Si on en croit   Le Monde, « ….Même l’annonce par la Chine qu’elle était disposée à acheter des obligations espagnole  au même niveau que les autres pays, soit  6 milliards d’euros par pays, n’a pas suffi à rassurer…» C’est à ce genre de commentaire qu’on sent que la Chine est définitivement entrée dans le monde du XXI° siècle avec la ferme intention d’y jouer un rôle qu’elle n’avait même pas espérer jouer à l’époque ou elle était « l’Empire du Milieu »

2°) Chine éternelle ?

A- Les juges chinois ne sont plus des mandarins[MdlJ1]

Le Monde commente sobrement l’absence de commentaires qu’a suscité en Chine la libération du peintre dissident Ai-Wei-Weihttp://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/06/27/le-web-chinois-fete-la-sortie-d-ai-weiwei-a-demi-mot_1541677_3216.htmlLa méthode utilisée, la mise au secret pendant des semaines sans explication, la phraséologie employée (il a avoué ses crimes), rappelle assez furieusement la grande époque du maoïsme délirant.
La nouveauté est qu’Internet a remplacé les datzibao, ces grands placards manuscrits qui ont fleuri dans les années 60 et généraient eux aussi détournements de slogan et interdiction d’affichage. Ceci nous rappelle que tout capitaliste que soit devenue l’économie chinoise, son personnel politique reste fondamentalement communiste dans l’âme mais que le peuple chinois reste lui aussi toujours facétieux au fond de lui-même.

Et comme le rappelle un autre article du journal « LeMonde » ce ne sont pas deux libérations qui vont faire un printemps pékinois http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/06/27/malgre-les-liberations-le-regime-chinois-va-rester-sur-une-ligne-dure_1541628_3216.html
Pour autant, la libération à deux jours d’intervalle de deux opposants notoires est peut-être un signe que tout le monde n’est pas sur la même ligne. Dans une certaine mesure, c’est normal : puisqu’on est en pleine bagarre de succession à la tête du Parti et de l’Etat, c’est un peu comme au PS ou à EELV, il faut bien inventer quelque chose pour se différencier de l’autre. Que certains aient choisi  le créneau « un peu plus de justice et de respect des droits humains », qui s’en plaindrait ?

B- « La Chine n’a jamais été une puissance impérialiste, dans le passé »

C’est avec ce genre d’affirmation que les uns et les autres essayent de se rassurer. Il n’empêche : la Secrétaire d’Etat américaine s’inquiète, avec raison, d’incidents survenus en Mer de Chine et mettant en cause la Chine, le Vietnam et les Philippines à propos de quelques archipels perdus dans le Sud de cette mer. Mais ces iles regorgeraient d’hydrocarbures. Ceci explique cela. Impérialiste, peut-être pas ? Intéressée à sa survie économique, sûrement ! Mais le résultat risque d’être le même.

3°) Chine condamnée : une Victoire à la Pyrrhus?

La Chine a été condamnée le 5 juillet pat l’OMC pour des restrictions aux exportations de matières premières sur plainte conjointe de l’Union Européenne, des Etats-Unis et du Mexique. Le pus intéressant est dans les attendus du jugement des experts de l’organe de règlement des différents  sui disent en substance :

« L’application de droits d’exportation à certaines formes de bauxite, de coke, de spath fluor, de magnésium, de silicium métal est de zinc est incompatible avec des règles de l’OMC, de même de l’application de contingents d’exportation  et de prescription en matière de prix minimal à l’exportation. »

C’est fou comme certains pays découvrent les vertus du « jeu collectif » en matière de gestion des ressources rares dès que leurs intérêts sont en cause. D’un point de vue strict de coût d’approvisionnement, c’est sûrement une bonne nouvelle. Du point de vue de la gestion collective des ressources rares, je ne suis pas sûr que ce ne soit pas un signe négatif. En effet, un prix élevé aurait incité les pays à rechercher une solution alternative. Dans une gouvernance mondiale bien pensée, la solution aurait été évidemment de maintenir des droits d’exportation mais d’en verser le fruit dans une cagnotte commune gérée par exemple par l’Organisation des Nations Unies pour l’Environnement (qui n’existe pas encore).

Ceci donne donc des arguments à la Chine qui s’appuyait sur un discours vertueux pour en fait faire un chantage assez brutal aux matières premières.

Si on élargit le débat, imaginez que demain la situation se pose de la même manière pour d’autres ressources stratégiques devenues rares, au hasard, le pétrole, l’uranium ou le lithium, que faudra-t-il faire ?


 [MdlJ1]Ce
titre en référence au texte du Père Jésuite Nicolas RIGAUT que je citais dans
un de mes précédents billets  et qui
indiquait les peines appliqués aux juges trop rigoureux ou trop laxistes.

Publicités
Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, développement durable, l'économie comme on la subit, mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s