Les damnés de la terre

Le Conseil Européen qui s’est réuni les 23 et 24 juin 2011 avait, entre autre, à son menu, la question des migrations internationales. La réponse faite par les 27 Etats Membres (aménagement de Schengen et réintroduction de frontières intérieures « quand les circonstances l’éxigent, renforcement du dispositif aux frontières extérieures de l’Union) n’est sûrement à un signal très positif envoyé aux autres peuples du monde notament d’Afrique. Alors que la sécheresse fait de nouveau des ravages au Sahel, il est important que des voix s’élèvent pour dire que ceci ne sera plus longtemps supportable. Le billet que je reprends ci-dessous est une de ces voix qu’il nous faut écouter

http://www.corinnelepage.fr/index.php/2011/06/25/les-damnes-de-la-terre/

Les Damnés de la Terre

Demandeurs d’asiles, réfugiés, et tous les migrants, victimes des dérèglements de la nature et des hommes, ne cessent de se multiplier. Le rapport annuel du Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies en dénombre 44 millions dans le monde. Il y a deux ans, ils
n’étaient que 42 millions.

Le pire dans leur situation est que 80% d’entre eux vivent dans des pays en développement c’est-à-dire des pays qui n’ont souvent pas les moyens de subvenir aux besoins de base de leurs propres habitants, à une période  où l’hostilité à l’égard des réfugiés s’accroît dans les pays industrialisés

Certes l’Histoire, y compris l’Histoire récente a déjà connu  de telles déracinements mais ils furent toujours de courte durée et pour la plupart liées à un événement dramatique isolé. Il y a 60 ans, lors de sa création le haut commissariat  avait en charge 2.1 millions de personnes, tous européens

Depuis une ou deux décennies, les crises et cataclysmes se multiplient. Pour l’instant la plupart des réfugiés comme des personnes déplacées à l’intérieur d’un pays le sont en général suite à un conflit local qui s’éternise.

Mais si on en croit la communauté scientifique, les dérèglements climatiques majeurs qui se profilent à l’horizon et la raréfaction des ressources que cela va entrainer peuvent provoquer une accentuation de ces mouvements migratoires. Déjà les premiers réfugiés
climatiques apparaissent en Afrique et nous n’en sommes qu’au début de ces grandes migrations de la misère.

L’être humain étant ainsi fait, ces mouvements de populations vont provoquer inévitablement des réflexes de refus, si ce n’est de rejet dans les zones moins défavorisées : il va pourtant falloir nous apprendre à vivre avec et se montrer accueillant

C’est pourquoi les déclarations du sénateur Mac Cain, repris par The Gardian apparaissent particulièrement scandaleuses quand ils accusent les immigrés d’être responsable des incendies qui ravagent actuellement l’Arizona. Cela ressemble fort aux fables effrayantes
qui poursuivaient il y a peu encore les Roms et les Juifs en Europe et qui ont justifié tant de massacres et abouti à cette horreur suprême qui restera une tâche indélébile, comme une marque d’infamie, sur l’Histoire du siècle dernier.

C’est pourquoi, l’épisode franco-italien entre Menton et Vintimille, sous des airs de commedia dell’arte est en fait un symptôme affreusement dramatique de la crispation des dirigeants politiques de ces deux pays, mais au-delà, d’un nombre croissant de gouvernements en Europe.

C’est pourquoi il était important que la commissaire aux Affaires Intérieures de l’Union Européenne rappelle aux 27 Etats Membres qu’ils doivent montrer u peu d’humanité dans les décisions qu’ils doivent prendre sur l’immigration et l’asile.

C’est pourquoi il est urgent que les pays de l’Union Européenne débloquent les négociations sur un régime commun d’asile, négociations actuellement dans l’impasse.

C’est pourquoi il est aussi important de rappeler que l’intégration est un facteur de développement d’abord pour le pays qui intègre. Et permettez-moi de dire combien est dérisoire  dans ce cadre le débat franco-français sur la double nationalité

C’est pourquoi il est important aussi de rappeler que si nous manquons à ce devoir, ce sont nos démocraties qui risquent d’y perdre leur âme.

Et pour le coup, les damnés de la terre, ce seront ces pays qui par myopie, par égoïsme ou par inconscience n’auront pas compris qu’une partie du sort de l’Humanité dépendait de la
générosité avec laquelle ils ouvriraient leurs bras.

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, detestable, mondialisation quand tu nous tiens, pour l'Europe, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s