Les grandes manœuvres continuent en Ile de France

Il faut toujours se méfier quand on entêté colérique se tait: ça veut dire qu’il travaille dans l’ombre. Nous nous souvenons tous de la passion mise pour faire émerger un projet pharaonique appelé « le Grand Paris », au point d’avoir désigné un sous-ministre pour cela. Depuis, il y a eu des incidents de parcours dont l’un au moins montre que l’abus de tabac est dangereux pour toute carrière ministérielle et on n’en entend plus beaucoup parler.

Pourtant la Société du Grand Paris  a été créée et elle a embauché du beau linge. Il y a des crédits affectés et depuis le 26 mai, il y a surtout un schéma d’ensemble de l’organisation des transports en Ile de France. On y n’y retrouve pas tous les éléments des deux débats publics qui se sont déroulés en parallèle il y a quelques mois, débats publics tellement confus que plus encore que les autres débats publics, ce fut vraiment une affaire d’experts. La leçon est à retenir lorsqu’il faudra penser après 202 à réorganiser le débat  public sur les grands projets

Et comme par hasard, simultanément deux autres initiatives ont été prises :

1- l’une par les sénateurs socialistes au mois de mars et qui va être examinée dans les mêmes termes par l’Assemblée Nationale. Cette proposition de loi permet de rendre légal ce qui serait illégal dans l’actuel schéma directeur d’aménagement de l’Ile de France. Le but est de permettre aux élus, socialistes, de modifier leurs documents d’urbanisme en attendant qu’on trouve un accord entre le Conseil régional et l’Etat sur un nouveau SDRIF. Mon dieu! Paul Delouvrier doit se retourner dans sa tombe, en voyant cela! Cela s’appelle des arrangements entre amis, si j’ai bien compris. Mais il me semble que PS et UMP ne sont plus seuls au Conseil régional quoique  cela ne soit pas évident sur ce coup-là!

2-l’autre par le Premier Ministre qui a présenté le 18 mai en Conseil des Ministres un Projet de décret instituant un « Commissaire général pour le développement de la vallée de la Seine » et bingo, le lendemain, le décret était publié au J.O. et le surlendemain, le Commissaire Général était nommé. Vous me direz, mais quel est le rapport entre ce Commissaire général et le Grand Paris? C’est bien simple : dans son projet initial l’entêté colérique dont je parlais tout à l’heure prévoyait que Paris deviendrait un grand port de mer, ou si vous préférez, le grand port de mer qu’est Le Havre devait être rattaché à Paris. Et devinez quoi? Le Commissaire Général se trouve être l’ancien maire du Havre et actuel président de l’agence d’urbanisme de la région du Havre et de l’Estuaire de la Seine, Antoine Rufenacht. Et son rôle est justement de réfléchir à l’aménagement de la vallée de la Seine depuis les méandres de Mantes jusqu’au Havre, y compris une ligne ferroviaire à grande vitesse. Franchement, je ne vois pas l’intérêt de ce schéma puisque de toute façon l’avenir est aux transports maritimes, ferroviaires (fret) et fluviaux et que l’hinterland réel du Havre est plus du côté de la frontière franco-germano-luxembourgeoise que de Conflans-Sainte Honorine, n’en déplaise au président de la Région Ile de France.

Pour en arriver là, il fallait bien faire quelques concessions et justement elles se trouvent peut-être sur la carte publiée par la SGP le 26 mai mais faire un trait bleu rouge vert ou jaune sur une carte ne veut pas dire que demain le RER va s’arrêter devant votre porte. Ce n’est qu’un schéma. Ensuite, il faudra trouver les financements et peut-être établir des priorités et là, il y aura peut-être des déceptions

Comme vous le voyez, il est petit et têtu, il a de la suite dans les idées et quand il se fait jeter par la porte, il y a toujours quelqu’un pour lui ouvrir la fenêtre et faire toutes les promesses que vous voulez entendre. C’est à cela, et à leur bagout qu’on reconnait aussi les grands VRP. Honni soit qui mal y pense!

http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl10-299.html

« Nous sommes le 31 mai 2011. Cela fait maintenant 30 jours que nos Droits n’ont officiellement pas de Défenseur. Souvenons-nous en jusqu’à ce qu’un Défenseur des Droits soit nommé. »

Cet article, publié dans démocratie, je dis ton nom, territoires, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.