prévention routière : un radar = des radis!

ON  a eu une communication étrange concernant la mesure de fin de signalisation des radars. ON  aurait pu écrire : » Grâce à nos 1.740 radars, nous avons pu sauver 500 vies au moins. » Au moins ON aurait pu dire que trois radars installés pouvait sauver une vie humaine. Et bien non, ON a choisi de communiquer de la façon suivante « 4.600.000 contraventions ont pu être établies grâce aux 1.740 radars qui ont été installés sur nos routes et nos autoroutes! » C’est donc une autre arithmétique qui se met en place puisqu’on dit en fait qu’un radar « rapporte » 2643 contraventions. Je ne connais pas le prix des contraventions, ayant jusqu’à ce jour échappé à cette épidémie qui frappe de plus en plus de conducteurs, je ne peux pas vous dire  combien « gagne » un radar mais il y a sûrement quelqu’un dans les services chargé de la performance ministériel qui doit pouvoir nous le dire.

On me dit que la contravention serait de 90 euros; à ce prix cela fait donc 238.000 euros par radar. C’est d’un bon rapport au m² mais est-ce pour cela qu’on les avait créé? Autant que je me souvienne, à la grande époque où la Sécurité Routière était une grande cause nationale, cela devait faire  passer le nombre de tués sur les routes en-dessous de la barre des 5.000 par an , puis des 4.500 puis des 4.000 et c’était présenté comme une mesure de prévention (c’est pour cela qu’on mettait des panneaux, pour prévenir). Et cela a marché. Alors pourquoi changer? Parce que ça ne marche plus! et pourquoi ça ne marche plus? Je ne peux rien affirmer mais je ne peux pas m’empêcher de faire un rapprochement avec les adoucissements apportés à ceux qui ont perdu quelques points, voire beaucoup de points sur le permis. Ce genre de sentiment d’impunité, c’est exactement le même signe que l’amnistie présidentielle d’antan!

Si on supprime les panneaux d’avertissement, que va-t-il se passer? Dans un premier temps, il est vraisemblable qu’un nombre plus important d’automobilistes vont se faire piéger, puisque de très mauvaises habitudes semblent avoir été prises, puis progressivement, la pédagogie du porte-monnaie va jouer et peut-être verra-t-on les statistiques macabres redescendre. Entre deux, ON pourra s’enorgueillir d’avoir encore améliorer son indicateur de performance en passant de 2643 contraventions par radar à , disons 3.400. Bonne pioche pour Bercy : 120 millions de plus soit l’équivalent de la « taxe poisson » dont je parlais hier.

mais dépassons un peu cette sinistre comptabilité qui semble oublier que derrière ces chiffres, il y a des dizaines de drames familiaux qui peuvent être, ou non, évités. Ne pouvait-on pas faire autre chose? Bien sûr que si et les associations de prevention routière l’ont dit et répété : s’il s’agit de rendre plus efficace les radars en faisant de la répression, allons-y à fond et interdisons les dispositifs électroniques avertissant de la proximité d’un radar. Le motif de cette interdiction est simple et relève de l’ordre public : tout dispositif ou disposition visant SCIEMMENT à détourner la loi dans sa lettre ou son esprit est illégal. L’achat, la vente, la promotion de ce genre de dispositifs devraient être aussi sévèrement punis que, disons, la fraude fiscale, prevoyant jusqu’à la saisie du véhicule pour les détenteurs ou des amendes colossales pour ceux qui en font le commerce. Si c’est l’argent qui intéresse ON, il y avait là un beau gisement!

et ne me dites pas que  les panneaux avertisseurs et  les radars anti-radar, c’est la même chose et qu’on ne peut pas être pour les uns et contre les autres. Dans un cas, il s’agit d’un acte pédagogique de prévention, dans l’autre ni plus ni moins que d’une tricherie!

C’est pourquoi cette histoire de radar, ne peut pas être qu’une question de radis ou d’artiche et que manifestement ON s’est trompé d’axe de communication.

Post-Scriptum : rappelons quand même à ON, s’il persiste dans son démontage des panneaux et s’il est toujours intéressé par les menus recettes, qu’avec la pénurie actuelle de matière première, le cours de la tôle émaillée et du zinc est en forte hausse (certains me disent même que les gisements mondiaux de zinc seront épuisés d’ici la fin de la décennie) Pour le coup, un panneaux = des pépettes!

« Nous sommes le 19 mai 2011. Cela fait maintenant 18 jours que nos Droits n’ont officiellement pas de Défenseur. Souvenons-nous en jusqu’à ce qu’un Défenseur des Droits soit nommé. »

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s