Welfare state is back

1°) « Réunis à Paris, mardi 3 mai, les ministres des affaires sociales des pays membres de l’OCDE ont affirmé leur attachement aux dépenses sociales et à la nécessaire conciliation entre travail et vie familiale. Pour les femmes comme pour les hommes« 

L’annonce a de quoi surprendre venant d’une organisation qui prône plus souvent la réduction des prélèvements fiscaux et sociaux que le développement des dépenses sociales (ils n’osent pas dire dépense d’assistanat).

Les débats entre ministres des affaires sociales tournaient  autour d’un rapport publié par l’OCDE  au titre explicite « assurer le bien-être des familles ».

Certes l’organisation de coopération économique dont l’inspiration est plus le libéralisme économique que la social-démocratie reste très modérée dans ses positions mais elle reconnait implicitement le rôle de stabilisateur économique que jouent les dispositifs de protection sociale.

Si on en est arrivé là, c’est que les choses vont mal, vraiment mal !

2°) Et notre Premier ministre en rajoute une couche puisqu’il a demandé au Conseil Economique Social et Environnemental de plancher sur quatre thèmes :

 le renforcement de la protection sociale,

l’amélioration des politiques structurelles de l’emploi en particuliers pour les jeunes et les populations vulnérables

la promotion du respect des droits sociaux et du travail

l’amélioration de la cohérence entre les organisations internationales et entre les politiques économiques, de finances, du commerce, du développement et les politiques sociales[MdlJ1]   

Et devinez pourquoi? pour étayer les 4 priorités françaises pour le volet social du G8/G20

Franchement ça a un air très Beveridgien tout cela. Franchement, on a l’impression de revenir 3/4 de siècle en arrière à l’époque où à Philadelphie, à Brettons Wood, à Londre à Paris et ailleurs, on pensait qu’un monde nouveau pouvait naître.

Si on est revenu là après en avoir dit tant de mal, c’est que ça va mal, vraiment mal !

Enfin, s’il faut en tirer une moralité, c’est encore dans les vieux chaudrons qu’on fait les meilleures soupes et les recettes social-démocrates  du welfare state vont donc re-servir parce que les conditions qui les ont vu s’épanouir sont hélas en train de se reproduire.

Et comme  je ne sais plus qui disait »les électeurs préfèrent toujours l’original à la copie », on en reparlera dans quelques mois de tout cela


 [MdlJ1]Traduire FMI, Banque Mondiale, OMC, CNUCED et BIT, rien que ça !

Publicités
Cet article, publié dans mondialisation quand tu nous tiens, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s