A partir du 1° mai 2011, Superman en 3D : le début d’une grande fresque historique ou un héro de carton-pâte ?

C’est en effet ce jour là que disparaitront simultanément le Médiateur de la république, la Défenseure des Enfants,la Commission Nationale  de Déontologie de Sécurité , la Halde pour fusionner dans ce qu’on appelle déjà plus que le 3D comprenez le Défenseurs Des Droits.

Cela a été l’occasion pour toutes ces institutions de faire un bilan de leur action et j’en ai déjà partiellement rendu compte dans un précédent billet  https://dominiqueguizien.wordpress.com/2011/03/28/mediator-ou-a-raison/#comment-297

Quand on lit le contenu de ces rapports, que je vous invite fortement à aller rapidement télécharger sur les sites respectifs avant qu’ils ne ferment,

http://www.mediateur-republique.fr/

http://www.halde.fr/

http://www.defenseurdesenfants.fr/

http://www.cnds.fr/

on sait ce qu’on perd.

C’est sûr qu’un rapport dont les têtes de chapitres s’appellent :

« Le problème n’est pas l’inflation des lois mais leur application. »

« De nombreuses propositions de réforme naissent des observations des fonctionnaires. »

« Passer de la culture du dossier traité à la culture du service rendu. »

« Etre élu est un gage de responsabilité non de supériorité. »

« L’exemplarité du citoyen impose l’exemplarité de l’administration.»

« Ce n’est pas aux usagers de s’adapter au confort de l’administration mais à l’administration de s’adapter au confort des usagers.»

« Il faut sortir des logiques d’affrontement.»

« L’isolement est un des plus terribles fléaux de notre société.»

« La laïcité est une chance pour se protéger contre les dérives. »

« Respect des Droits de l’Homme : peu importe le rythme ou l’avancement des pays, si le cap est bon. »

Ça va nous manquer

C’est sûr aussi qu’un rapport qui nous dit que les flah-balls sont des armes dangereuses, que la garde à vue peut être une mesure inhulaine et dégradante, que le menottage d’un innocent peut également l’être,

ça va nous manquer

C’est sûr également que de permettre à des enfants en souffrance d’appeler directement un n° confidentiel pour dire leur souffrance

Ça va nous manquer

C’est sûr qu’une institution  qui dit que dans notre société les phénomènes d’exclusion dans les entreprises concernent AUSSI les femmes enceintes

ça va nous manquer

O n se rend compte  avec cette rapide énumération de la grande diversité des missions qui attendent le nouveau 3D. On se rend compte aussi que pour au moins trois de ces quatre institutions, elles sont devenues au fil du temps de véritables contre-pouvoirs, qu’elles ont effectivement jouer leur rôle de garde-fou contre les excès et abus de droit d’une administration plus tout à fait sous contrôle.

L’idée de départ de la réforme est excellente : en regroupant les forces éparses on est nécessairement plus fort. Mais à l’arrivée on a quand même quelques craintes tellement l’élaboration de cette loi laisse penser qu’il y a peut-être  des arrière-pensées peu avouables.

En effet, au jour d’aujourd’hui, il n’existe aucune garantie quand aux moyens budgétaires dont disposera cet Ombudsman à la française, ni des effectifs qui lui seront affectés. Or, un point ressort des différents rapports d’activité, notamment celui du CNDS : face à une administration qui traine parfois un peu les pieds, il faut parfois déployer des trésors de ténacité pour aboutir à quelque chose. Or la ténacité c’est du temps passé et le temps c’est ce qui manque le plus dans une institution qui fonctionne en permanence en flux tendu, en sous-effectifs et gérant au plus sérré ces frais de mission.

Il n’existe pas non plus de garantie quant à l’indépendance politique du 3D : en effet nommé par le Président en Conseil des Ministres sauf avis contraire des 3/5 des deux chambres, il est totalement dépendant du pouvoir exécutif. On a connu plus grande indépendance. Il y a sûrement anguille sous roche puisque à deux jours de la naissance officielle du 3D, on ne connaît pas encore son nom.

Mais rassurons-nous ! Le fonctionnement chiche imposés par les budgétaires à ces institutions qui lui ont précédé a démontré que l’absence de moyens était parfois palliée par une forte capacité à mobiliser la société civile. Maintenant que le pli a été pris d’avoir du répondant quand l’administration ne fait pas son boulot, quand les forces de sécurité outrepassent leurs droits dans la rue, les commissariats, les prisons et les centres de rétention, quand des jeunes et des moins jeunes subissent des discriminations liées à leur différences quelle que soit cette différence, quand des enfants sont maltraités ou menacés, nul doute que se léveront pour dire que « c’était mieux avant », des dizaines et des dizaines d’associations s’il apparaît que la création du 3D est un recul par rapport à l’existant.

C’est ce qui a de bien avec la démocratie : le pire n’est jamais le plus probable, heureusement et surtout la démocratie quand on y a gouté, il devient difficile de s’en passer.

Publicités
Cet article, publié dans COUPD'GUEULE, pacte républicain, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour A partir du 1° mai 2011, Superman en 3D : le début d’une grande fresque historique ou un héro de carton-pâte ?

  1. Ping : 3D = Drôle De Drame ou Démarche Dilatoire en Démocratie? | Dominiqueguizien's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s