mes brèves de compteur n° 5

1°) L’Union des Familles Laïques s’intéresse aussi à la production d’énergie électrique

avec une idée en tête : Combien cela va-t-il coûter aux familles ?

et une seconde idée derrière la tête : Combien cela va-t-il rapporter aux grands groupes industriels ?

Ce que cela peut rapporter  ou coûter à la planète les intéresse déjà un peu moins, ce n’est que « du buzz de pseudo-écologistes » : on peut le regretter

Mais c’est à lire quand même car comme l’UFAL est une association d’éducation populaire, c’est très pédagogique dans la démarche. Hélas on voit que l’auteur ne maîtrise pas bien  tous les aspects techniques dont c’est parfois un peu confus. En tout cas, L’UFAL appelle à un débat public sur l’énergie en France : bonne idée quand on sait la place croissante que cela prend dans le budget des ménages !

http://www.ufal.info/economie/chronique-de-la-politique-industrielle-fevrier-2011/3758#more-3758

« Contribution au débat sur l’énergie en général, et l’éolienne en particulier »

 

2°) L’énergie est vraiment une affaire d’Etat

Nous savions depuis les changements à la direction d’EDF il y a quelques mois qu’à la tête de l’Etat on s’intéressait beaucoup à EDF et qu’on aimait y avoir des amis. Eh, bien réjouissez-vous, ça continue puisque le chef-adjoint de SON cabinet va quitter l’Elysée pour devenir « directeur des relations institutionnelles pour l’Europe » d’EDF. Si je traduis bien, il va piloter le lobbying d’EDF auprès des gouvernements européens et peut-être aussi auprès de la Commission. Pour cette tâche, il vaut mieux effectivement quelqu’un de confiance

.

3°) Si on en croit le J.O. les 1.200 installations de production d’électricité d’origine éolienne, solaire, ou à partir de la biomasse autorisées représentaient une puissance d’un peu plus de 11000 MW qui si elles étaient toutes réalisées se répartiraient ainsi par région.

Régions puissance autorisée en % du total national
Alsace 15 0,1%
Aquitaine 378 3,4%
Auvergne 172 1,5%
Bourgogne 148 1,3%
Bretagne 715 6,4%
Champagne-Ardennes 1 277 11,4%
Centre 786 7,0%
Corse 187 1,7%
Franche-Comté 91 0,8%
Ile de France 32 0,3%
Languedoc-Roussillon 1 026 9,1%
Limousin 43 0,4%
Lorraine 828 7,4%
Midi-Pyrénées 619 5,5%
Basse Normandie 242 2,2%
Haute Normandie 442 3,9%
Nord-Pas de Calais 770 6,9%
Pays de Loire 475 4,2%
Provence-Alpes Côte d’Azur 931 8,3%
Picardie 1 063 9,5%
Poitou-Charentes 358 3,2%
Rhone-Alpes 289 2,6%
Outre-Mer 345 3,1%
TOTAL 11 232 100,0%

J’habiterais l’Ile de France, je commencerais sérieusement à m’inquiéter. En effet, cette région est déficitaire en production d’énergie et c’est à partir de cet argument justement qu’on veut fourguer de force des centrales à gaz aux Bretons, aux Lorrains et aux Azuréens et pourtant eux peuvent compter quand même sur une équipement en production d’énergie propre un peu plus conséquent

Cet article, publié dans administration publique, l'économie comme on la subit, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.