Les temps sont durs pour les retraités et futurs retraités

       

Je ne parle même pas des projets légisatifs en cours. Pour l’instant ce ne sont que des projets et il y a d’autres  lieux que ce blog pour en découdre (je voulais dire en débattre)

Non, ce dont je veux vous parler ici ce sont ceux qui se croyant plus malins ou plus prévoyant se trouvent fort dépourvus quand l’entourloupe fut venue.

L’assemblée générale de l’AFER  (association française d’épargne et de retraite) s’est mal passée. Non pas que l’année 2009 ait été mauvaise du point de vue des performances financières . Avec un rendement affiché de 4.12% et une progression des effectifs d’épargnants de plus de 5%, le président avait de quoi être fier de de son bilan. Non, ce qui a plombé les débats, c’est cette vieille histoire d’arnaque des deux anciens dirigeants en cheville avec un assureur AVIVA (c’est pas un petit celui-là) qui ont joyeusement piqué 125 millions d’Euros à leur 600.000 épargnants. La note monte maintenant après actualisation à 250 millions. En l’absence d’action class, on ne peut pas faire grand chose, parait-il.

600.000 couillons !! qui pensaient avec raison que leur retraite serait insuffisante et donc avaient pris leur précaution

Des salariés, ayant rachetés des années d’études, veulent être remboursés.

Tous ces petits malins, ils sont quand même plus de 30.000, qui nés après 1952 avaient rachetés parfois fort cher leurs une ou deux années d’études leur permettant d’afficher le bon nombre d’annuités pour partir à 60 ans ont l’impression d’avoir acheté du vent puisqu’avec ce qui se prépare, ils devront années d’études payées ou non, attendre 61 ou 62 avant de partir.

Du coup ils râlent et veulent se faire rembourser. Et si c’etait comme pendant les soldes : les années ne sont ni reprises, ni remboursées.

Mais pourquoi vous parle-je de ça ? Ah oui. Pour vous montrer que l’angoisse de la retraite rend fou. Parce qu’enfin, ces « victimes », ce n’est pas n’importe qui, c’est du CSP+, du cadre supérieur du un peu nanti. Leur retraite de base devrait être largement au-dessus du minimum social mais vous savez la panique ça ne se commande pas et puis on a pris des habitudes de facilité avec le temps. Alors ??

Si on avait une réforme vraiment de fond qui donne de la lisibilité à 20 ans,  à 30 ans,

Si on avait un système simple et unique pour tous (pas certains dont les études sont payées et entrent dans l’ancienneté et d’autres qui payent leur études puis doivent ensuite racheter les années pendant lesquelles ils ont payé)

Si on avait des systèmes d’épargne retraite complémentaire transparent et démocratiquement contrôlés

Si…

Ah zut j’avais dit qu’il y avait d’autres lieux que mon blog pour en débattre-coudre. Donc je m’arrête. Je savais bien que j’aurais pas dû abordé ce sujet ici.

Promis, je ne le ferais plus. Je trouverais bien des blogs amis et engagés pour m’accueillir dans leurs débats

Cet article, publié dans l'économie comme on la subit, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.